April 25, 2016 | Posted in:Uncategorized

Switzerland of bits, un refuge pour des médias libres


L’Institut international des médias modernes
(en anglais IMMI) travaille à la création d’un lieu refuge pour la liberté d’expression, la liberté d’information, le droit à la vie privée, la protection des dénonciateurs et la liberté des médias. Nous nous devons de protéger ces droits fondamentaux en ligne et hors ligne, chaque fois qu’il est possible, partout.

Des fuites comme les #panamapapers exigent actuellement des équipes massives pour protéger la recherche des journalistes travaillant sur le sujet, et même avec cela, il n’y a aucune garantie de sécurité. Imaginez un espace où les journalistes peuvent enquêter sur des crimes dans le monde entier, libres des pressions des organisations corrompues. Imaginez combien de cas de corruption supplémentaires pourraient être exposés si nous pouvons fournir un endroit plus sûr pour que ce travail ait lieu – c’est cette différence qui pourrait définir si les prochaines grandes fuites atteindront le grand public ou seront étouffées par les riches et les puissants.

Screen Shot 2016-04-25 at 15.24.03

Soutenez le projet Switzerland of Bits ici

 

Ce «paradis pour médias libres », basé en Islande servira de norme de qualité pour les réformes dans le monde entier et de législation de référence pour la protection des données, la vie privée, la liberté d’information et la liberté d’expression.

Vous pouvez le faire devenir réalité – faire partie du mouvement!

Lois locales, impact global: The Icelandic Modern Media Initiative

En 2010, le Parlement islandais a adopté à l’unanimité une résolution chargeant le gouvernement d’écrire les meilleures lois possibles pour un refuge du journalisme en Islande. IMMI a été créé comme un organisme indépendant du gouvernement pour veiller à ce que le processus de rédaction de la résolution soit transparent et efficace. IMMI se bat actuellement pour sa survie et est géré principalement par les efforts bénévoles. Si nous voulons respecter notre engagement nous avons besoin de votre soutien.

Accès à l’information

Les journalistes et les lanceurs d’alertes ont besoin d’un espace qui les protège et qui respecte le travail qu’ils font réellement. Et nous, les citoyens du monde, avons besoin d’un espace qui nous donne des informations fiables et non corrompues par l’influence de l’argent et de la politique. IMMI existe pour assurer la naissance d’une plate-forme libre et ouverte qui puisse accueillir, sauvegarder et garantir l’accès à l’information qui appartient au peuple.

IMMI
Un exemple peut faire la différence

Financer nos efforts vers le premier « vrai » refuge pour journalistes d’investigation est la première étape pour que le reste du monde devienne un endroit plus sûr pour la liberté d’expression. Assez parlé, passons à l’action !

Aidez IMMI à créer ce refuge

Rejoignez-nous dans la création d’un lieu où les lois modernes et progressistes protègent la vie privée, l’information et la liberté d’expression. Votre aide est absolument vitale. Vous pouvez aider et rejoindre le projet en faisant un don et en partageant l’information !

Nos objectifs :

La conservation des données est une forme rétroactive de surveillance de masse où les métadonnées de chacun sont retenues par les entreprises de télécommunication qui sont tenues par la loi de stocker vos informations. IMMI veut supprimer la conservation des données inscrite dans les lois islandaises et a empêché les efforts visant à adopter la directive sur la conservation des données de l’UE en Islande.

Responsabilité intermédiaire limitée – IMMI recherche et défend des lois qui rendront les intermédiaires (tels que les médias sociaux, blogs, forums, sites d’information, etc.) exempt de responsabilité pour le contenu transféré, et de faire ainsi en sorte que ces entreprises privées ne soient pas les gardiens et les censeurs de ce contenu.

Protection des lanceurs d’alertes – IMMI a fait des recherches sur les lois en matière de lanceurs d’alertes et plaide pour des lois de protection solides en Islande selon lesquelles les informations pertinentes pour le public peuvent être diffusées en toute sécurité, et cela tout en renforçant la position juridique des lanceurs d’alertes.

Protection des données – IMMI veut créer un lieu où l’information est aussi sécurisée que possible, où votre vie privée est mieux protégée et où toutes les tentatives de rassembler ou d’éplucher vos informations par les services secrets des états étrangers sont considérées illégales. Que vous soyez une start-up, un organisme de presse, un journaliste, un blogueur, un activiste ou un individu, IMMI est convaincu que tout le monde a le droit à la vie privée. Parfois, les dirigeants du monde font écho à ces sentiments, mais ils n’ont jamais donné suite. Nous voulons créer un refuge pour les informations en Islande, a Switzerland of Bits.

Sociétés virtuelles à responsabilité limitée – IMMI va aider à rédiger une loi légalisant les sociétés virtuelles à responsabilité limitée en Islande. Cela signifie qu’une entreprise pourra s’enregistrer virtuellement en Islande, en profitant de la juridiction dans laquelle elle sera inscrite. Par conséquent, si vous utilisez un site web d’information dans votre pays et que votre gouvernement veut le fermer, en vertu de cette loi, et s’il est enregistré en tant que Svrl et hébergé sur des serveurs islandais, ils ne seront pas en mesure de faire.

Processus

IMMI participe à deux groupes de travail ministériels où la recherche et la mise en œuvre de deux résolutions distinctes ont lieu entre les experts et les parties prenantes. Ces résolutions portent sur l’utilisation de l’Internet et sur la protection des droits des utilisateurs (Ministère de l’Industrie et de l’Innovation) et également sur la résolution portée par IMMI sur la création d’un refuge pour la liberté d’expression et la liberté de l’information (Ministère de l’Education et de la Culture ).

Où va l’argent ?
IMMI est un institut à but non lucratif contrôlé et financé indépendamment du gouvernement islandais, fondé entièrement sur les dons et les subventions. Chaque don servira à 100% au fonctionnement de l’institut et à l’augmentation de ses capacités. Il faut 7500 $ par mois pour permettre à l’institut de fonctionner à sa capacité actuelle. Ce que nous faisons :

  • Recherches juridiques (locales et internationales)
  • Recommandations ; soumettre des observations au Parlement sur les projets de loi et les résolutions. Nous fournissons notre opinion aux comités parlementaires sur les lois proposées. Et nous participons à des efforts de sensibilisation et de collaboration internationale pour les droits en ligne et pour le journalisme libre.
  • Participation dans les deux groupes de travail ministériels
  • Conseils pour les journalistes, les blogueurs, les militants, les décideurs politiques et d’autres organisations du monde entier au sujet de leur situation juridique en Islande.
  • Organisation de réseaux d’expertise dans l’élaboration de politiques ou de propositions législatives.Notre appel initial est de 45 000 $ et couvrira nos coûts d’exploitation minimaux pour 6 mois. Au cours de ces 6 mois, nous chercherons d’autres sources de financement dans le cadre des projets de collaboration et de recherche, dans le but de renforcer les capacités de l’institut.Objectifs à plus long terme :Plus nous réussirons à lever de fonds, plus nous pourrons agir et plus nous pourrons diversifier et renforcer nos efforts.60.000 $ sécuriseront 8 mois de coûts d’exploitation minimaux.
    Des dons au-delà de 60 000 $ nous donneront plus de puissance et dès lors que les coûts d’exploitation seront couverts, cela nous permettra de faire:· Plus de demandes FOIA
    · Davantage de gestion de litiges pour soutenir la liberté d’expression (ce que nous ne pouvons pas nous permettre de faire à l’heure actuelle)
    · Plus de campagnes de sensibilisation et de vulgarisation sur le travail engagé par IMMIVous pouvez également soutenir IMMI en partageant cette campagne via les médias sociaux et en diffusant l’information au plus grand nombre. Suivez IMMI sur Twitter et Facebook.

    Qui nous sommes – L’équipe IMMI

    Guðjón Idir est directeur exécutif de IMMI et a travaillé avec l’Institut ces deux dernières années. Guðjón possède des diplômes en philosophie et psychologie. C’est également un activiste luttant pour les droits des réfugiés, la transparence gouvernementale et la liberté de l’information.

    Birgitta Jónsdóttir – MEP, Parti Pirate islandais
    Birgitta est co-fondatrice et présidente de IMMI et présidente du Parti Pirate. C’est une militante à l’intérieur du système, une poète et une parlementaire. Elle a été le partenaire principal de la résolution sur l’Initiative des médias islandais modernes que le Parlement islandais a adoptée à l’unanimité en 2010. Birgitta a également été co-rapporteur pour la résolution de l’Union interparlementaire : la démocratie à l’ère numérique

    Mörður Ingólfsson, Directeur de « 1984 »
    Mörður a co-fondé IMMI. Il est membre du bureau et trésorier de IMMI. Mörður dirige “1984.is” société d’hébergement enregistré en Islande. “1984.is” s’est construit une réputation pour avoir lutté pour les droits des consommateurs.

    Smári McCarthy, CTO OCCRP
    Smári a co-fondé IMMI au côté Birgitta et Mörður. Il est membre du conseil d’administration de IMMI. Smári est CTO pour “the Organized Crime and Corruption Reporting Project” (OCCRP) en Bosnie-Herzégovine.

    IMMI a un comité consultatif avec des experts et des militants engagés et continue d’être soutenu par des gens brillants qui se portent volontaires au quotidien.

5$ – Membre de l’équipe IMMI
Nous vous remercions de faire de l’Islande un refuge sûr pour le journalisme et les droits numériques.

10$ – Militant de la liberté d’expression
Une note numérique de remerciements personnalisés

25$ – Militant de la liberté d’information
Autocollants « Switzerland of Bits » pour ordinateur portable + manuel sur les outils pratiques pour rester sécurisé en ligne.

50$ – Agent anti-surveillance de masse
Autocollants « Switzerland of Bits » pour ordinateur portable + manuel sur les outils pratiques pour rester sécurisé en ligne.

100$ – Militant de classe mondiale
Une carte postale manuscrite et personnalisée IMMI pour vous remercier + votre nom sur la liste de remerciements sur notre site officiel + des autocollants « Switzerland of Bits » pour ordinateur portable + manuel sur les outils pratiques pour rester sécurisé en ligne.

150$ – Défenseur de la vie privée
Une carte postale manuscrite et personnalisée IMMI pour vous remercier + votre nom sur la liste de remerciements sur notre site officiel + L’enregistrement d’un domaine .is pendant un an à travers “1984.is” + des autocollants « Switzerland of Bits » pour ordinateur portable + manuel sur les outils pratiques pour rester sécurisé en ligne.

500$ – Défenseur de la liberté universelle
« Hacker au Parlement », un poème personnalisé d’une série limitée, rédigé par Birgitta Jonsdottir + votre nom sur la liste de remerciements sur notre site officiel + des autocollants « Switzerland of Bits » pour ordinateur portable + manuel sur les outils pratiques pour rester sécurisé en ligne.

1000$ – Protecteur des protecteurs
Une édition limitée, numérotée et personnalisée de IMMI chapbook par Birgitta Jonsdottir + votre nom sur la liste de remerciements sur notre site officiel + des autocollants « Switzerland of Bits » pour ordinateur portable + manuel sur les outils pratiques pour rester sécurisé en ligne.

2500$ – Patron IMMI
La chance d’avoir une discussion privée pendant une heure avec Birgitta Jonsdottir avec le moyen de votre choix + votre nom sur la liste de remerciements sur notre site officiel + des autocollants « Switzerland of Bits » pour ordinateur portable + manuel sur les outils pratiques pour rester sécurisé en ligne.

10000$ – Propriétaire de l’Histoire
Birgitta vous offrira son très spécial et très usé CryptoPhone, utilisé au cours de sa période de bénévolat auprès de WikiLeaks en 2009-2010. Elle a utilisé le téléphone pendant la création et la promotion de IMMI, lors de la révélation des scandales des meurtres collatéraux et des journaux de guerre afghans. Elle ne veut pas vraiment s’en séparer mais écrire l’Histoire et mettre sur pied « Switzerland of Bits », un refuge pour les médias libres est une priorité absolue.

Screen Shot 2016-04-25 at 15.24.03

Soutenez le projet Switzerland of Bits ici

 

 

Translation by Antoine Andre. Feature graphic by ind.ie